dimanche 29 juin 2008

1970's Jingua - Golden Mellon puerh

depuis le mois de décembre 2007 j'avais un échantillon de ce thé qui m'avais été envoyé par Stéphane .
je n'en ai pas parlé jusqu'à présent car , pour être honnête , il ne m'avait pas emballé des masses.
je l'ai donc laissé dans mon armoire à pu'erh ( hygrométrie entre 60 et 70 % environ , chaleur tempérée du salon : entre 19 et 25 degrés suivant les saisons ) depuis tout ce temps sans y avoir retouché. avant hier je ne savais pas quoi me faire comme thé , et ma petite nanfang m'appelait: ""utilise moi !!! je suis là !hou hou ... y a quelqu'un ? ..
du coup je n'ai pas pu résister à son appel et je l'ai sorti de son armoire . elle m'a conseillé d'utiliser ce thé , alors aveuglement je me suis exécuté .Il y a trois facteurs différents dans l'envie d'un gongfu cha : parfois c'est le thé qui m'appelle et me conseil d'utiliser telle ou telle théière , parfois c'est l'inverse ( comme ici ) ou alors cela dépend de mon humeur : vif ou calme , serein ou énervé etc etc ...

donc je m'arme de ma petite nanfang , je préchauffe ses 6.5 cl , je lui donne goulûment le thé , j'attends et je sens l'intérieur chaud.... ho putain ( désolé c'est le premier mot qui me sois venu à l'esprit ) c'était plus pareil . la première fois c'était " commun " sans aspérité , lisse ; bref : chiant !Alors que à cet instant c'était suave , chaud , sucré, mielleux , des notes boisées , se veux .
on a là tous les ingrédients du miel de foret . on est en plein dedans.

la couleur même de l'infusion n'est pas sans rappeler ce délice de la nature qu'est le miel de foret ( j'adore le bon miel .... )




en bouche il a de la mâche : ce thé a de la texture , on à les gencives qui " pétilles " on sent le nectar se diffuser dans le corps à chaque respiration .
ce thé avec ses petites feuilles , en à sous le pied : deux tetsubin y sont passé pour le rendre exsangue .
les feuilles sont petites , je viens de le dire , mais elle sont toujours belles , pas ratatinées ou méconnaissables .



la théière m'a bien conseillé. bien qu'au départ je m'inquiétais pour sa santé car elle n'a pas de filtre et les feuilles du melon sont petites : j'avais peur que ça bouchonne à la sortie du bec . et bien non pas du tout ça coulait avec un bon débit , comme une petite source de jouvence qui jaillirai .

9 commentaires:

emmanuel a dit…

armoire à pu'er?

ベジタ a dit…

l'armoire qui est dans le salon où je stock mes pu'er , plus communement appelée : une armoire a pu'er

emmanuel a dit…

Je pensais que Géo Trouvetou avait créé une armoire à pu'er avec hygrométrie à 70%... J'suis déçu.

ginkgo a dit…

eh bien je trouve la couleur de ce pu er incroyable: du grenat ! ça donne envie

Soïwatter a dit…

Quelle description! Tu me donne envie... Une question: comment tu fais pour connaître et contrôler l'hygrométrie dan ton "armoire à pu'er"?

ベジタ a dit…

je controle avec un hygrometre et un pot de reserve rempli d'eau tiede que je change tous les jours lorsque l'hygrometrie descend trop ( dès 50 % d'humidité ) re . faudra que je fasse une photo

Michel a dit…

..ça coulait avec un bon débit , comme une petite source de jouvence qui jaillirai .

Quelle prose!

Bruno a dit…

Sacré ベジタ, en tout cas bravo pour cette description, et le père de ta Nanfang semble être le même que pour ma Nanfang à moi (dernière du stock de Stéphane) !

ginkgo a dit…

sage avis que d'écouter sa théière : c'est un bon guide !!!