dimanche 15 juin 2008

nouvelle saveur : soupe d'orties

hier j'ai préparé une soupe d'orties dioïques suite à une ballade champêtre ( haaaaaaaaaaaaaa le pied !!! ) .
comme elle était prévu pour ce midi je l'ai laissé reposer au frais jusqu'a ce midi , et en la réchauffant , la révélation : jeune sheng !!!
l'odeur m'a fait penser à certains jeunes sheng ( comme la feng qing sheng 2003 ) qui on des arômes de "légumes verts " de " soupe de légumes " , vous voyez le genre ?
la pauvreté de notre langage ( par manque d'expérience ) nous limite dans nos descriptions de ressentis : haricots verts , épinards etc etc ...
le fait de se balader , de toucher , sentir et goûter ( seulement ce que l'on connaît : je ne vous conseille donc pas d'en faire autant ) la nature qui nous est devenu étrangère ( cela est un autre débat qui n'a pas sa place sur un blog traitant de thé mais j'avais une idée de blog la dessus ) on découvre de nouveaux gouts , de nouvelles odeurs , de nouvelles textures .
bref comme je l'ai déjà dis assez souvent : sortez , touchez , sentez . vous serez surpris par ce que vous " dirons " ces plantes , et votre vocabulaire olfactif et gustatif en sera plus riche ... ( ce qui ne veut pas dire que le mien l'est , et même loin de la :-s ) .

petite digression :
ma soupe d'ortie en faisant schématique ( je ne comptais pas décrire la recette donc pas de photos ni de poids excactes ) :
120 à 150 grammes d'orties ( ça fait un sacré volume attention )
1 litre à 1.5 litre d'eau de source
1/2 oignon
une bonne gousse d'ail
3 pommes de terre moyennes coupée en dés


1/2 heure de cuisson avec un bouillonnement léger .
et ça donne cette consistance





pas trop liquide , pas trop épaisse : tout juste ce qu'il faut . un beau vert très " nature printanière " ( qui me fait penser aux verts certains films de Miyazaki )
toute la soupe ( 1.5 litre) est partie entre ce midi et ce soir dans les ventres de ma femme, ma belle mère et moi ( ça pourrai faire le titre d'un film ça :-D ) et je signale au passage pour les refractaires ou pour les sceptiques que cette soupe est un pur délice et d'une grande finesse

4 commentaires:

éric a dit…

"orties dioïques"
est ce l'ortie commune,celle qui pique ou une autre variété comme l'ortie blanche ?

ベジタ a dit…

l'ortie blanche ( lamium album ) n'est pas une ortie ( il y en a plein d'autre dans ce cas ) mais un lamier qui ne pique pas du tout ( autre nom commun pour cette plante : lamier blanc )
ensuite l'ortie dioque ( urica dioica ) pique mais moins que l'ortie brulante qui elle porte bien son nom ( urtica urens ).
l'ortie dioique porte sur des pieds separés les fleurs males et les fleurs femmelles , alors que l'ortie brulante est monoioique : elle à les fleurs males et femmelles sur les meme pieds .
au fait jolie prenom , bien mieux que celui que j'avais trouvé :-D .

Bruno a dit…

Tout le monde est un cactus aie aie aie ouille...
Bravo ベジタ pour ta soupe ! Ça fait un bail que je n'ai soupé de cette verdure là, la dernière fois ça devait être chez mes parents...
Par-contre il m'arrive de manger du fromage de chèvre ou du Gouda aux orties.

Anonyme a dit…

Miam ! Il m'arrive de faire une crème d'orties que j'utilise comme un pesto avec des tagliatelles par exemple... C'est un plat typique du Nord de l'Italie, il me semble.

Fortunato