samedi 8 novembre 2008

Moe , sers moi une duff s'il te plait

une longue absence justifiée par une bifurcation dans mon parcours initiatique : découverte de vieux thés grâce à une personne fort sympathique , découverte du monde immensément vaste des sencha , et c'est de cette famille de thé dont j'aimerai humblement vous parler aujourd'hui .

mais avant toutes choses pourquoi avoir choisi un titre aussi nul ?
je pense que tout le monde aura compris qu'il faisait référence au monde des simpsons . Homer ( pas celui de l'odyssée ) demande une bière ( une duff ) à Moe ( le gerant d'un bar ) : un produit de consommation rapide pas trés " fin " , qui lui remonte le moral et qui lui rend les choses plus facile ( normal pour une bière ) .
c'est exactement ce que me fait comme effet le sencha Moe ( pronencez Moé ) de chez zencha .
un thé pas très fin certes , mais qui me procure pas mal d'énergie le matin . je le prend juste après mon petit déjeuner pour avoir une énergie progressive tout au long de la journée .
ce sencha Moe est un sencha fukamushi ce qui se voit bien sur les feuilles seches : elles sont " déchiquetées " du fait du passage plus long à la vapeur q'un sencha asamushi .




j'ai bien dit passé à la vapeur car c'est ce qui fait la principale différence entre un thé chinois et un thé japonais ( mais ça vous le saviez déjà ) .
ce que j'aime bien dans les fukamushi c'est le coté costaud , puissant et peu amer à la fois , mais cela implique un manque de finesse ( ce qui signifie une palette de saveur réduite et non pas mauvaise ) .
parlons justement des arômes de ce sencha Moe : un pôle majeur " marin " iodé , une touche de fleur blanche , légère , et un final noisette sympa .
la liqueur en bouche à une légère amertume , qui renforce l'accroche au palais .
je précise que cette légère amertume ne restera légère si le thé est bien préparé , ce qui n'est pas évident .
avec ce sencha là on peut obtenir deux bonnes infusions , plus une troisième " buvable "
pour ce thé ci je porte l'eau à 80 degrés dans la tetsubin rouillée .
une première infusion de 1min30 , une deuxième de 1min et une troisième de 30 secondes .
ces infusions donnent une liqueur trouble d'un beau vert émeraude , typique des fukamushi sencha ( voici ce que donne la premiere infusion , moins emmeraude que la deuxieme , dans un mug asterix en attendant mon yunomi )




les feuilles humides aussi sont typiques de cette classe de sencha : on dirait la bouse fraîche d'un panda dysentérique : un tas bizarre, verdâtre et juteux .


un bon thé de tous les jours mais que je ne conseillerai pas pour se lancer dans l'univers du sencha .

12 commentaires:

LIO a dit…

Moi aussi je me suis remis au thé vert japonais... un brin d'exotisme d'une douceur amère très agréable... et oui c'est un thé du matin.

ginkgo a dit…

Intéressant !
ça me donne envie au niveau "énergie pour le matin " surtout en ce moment de progression vers l'hiver !
il a une belle couleur, et le tas verdâtre , ça donne 1 truc assez original (!)les feuilles gonflent beaucoup avec l'infusion ? ou bien tu en mets beaucoup ?

ベジタ a dit…

@ lio : il y a effectivement une douceur amere , mais je comptait en parler sur un autre sencha , bien meilleur .

@ginkgo : question energie tu vas etre servie mais ne le prend pas en fin de journée ou c'est insomnie assurée . sinon je n'ai pas parler du dosage effectivement , cela dependra du gout de chacun . pour ma part je le fait à la japonaise : fortement dosé ! 10 grammes dans la ( le ) kyusu .

Raphael a dit…

Très chic la dernière photo ;o))
Ca me rappelle quand feu mon vieux teckel se purgeait en mangeant de l'herbe...

Ok, je suis déjà sorti...

ベジタ a dit…

raphael tu es dans le juste , c'etait un peu le but recherché :-D

Philippe a dit…

En même temps, vu de loin, ça me rappelle des boules de glace au matcha que l'on sert parfois dans certains endroits.

Anonyme a dit…

Euh, v'làtipas que l'Fortu vient foutr'lapagaille...

10 000 excuses, mais le Sencha Moe que vend zencha.net est un Sencha et non pas un Fukamushicha et si les feuilles sont grossières et pas terribles c'est tout simplement parce que c'est une cueillette à la machine très grossière=bas d'gamme faite aux alentours du 10 mai dans la région de Yame=réputée surtout pour ses FABULEUX Gyokuro(s), le fukamushicha étant plutôt la spécialité du coin de Haibara-cho (Makinohara) dans la région de Shizuoka, on peut en trouver du fabuleux chez zencha.net aussi (Fuji The Ultimate) et différentes gammes + autres spécialités, d'ailleurs le Fuji The Ultimate avec le Me-cha restent mes thés de consommation quotidienne...

Et puis si t'as cette couleur et ces saveurs+arômes c'est vraiment du fait le la très longue infusion et la température élevée, au Japon à 80° ils laissent infuser un Sencha2touslesjours 20" et encore...

Bien-sûr que j'allais mettre mon grain de sel à cette sympathique participation, et je me permets de te conseiller de baisser la température à 70° et d'infuser pas plus de 45", tu verras c'est moins marée basse que bidule...

Moi, j'trouve ça cool qu'en + de Mimi de Teajar, Lio, Emmanuel et toi vous parliez de mon THÉ FAV ABOVE ALL !!!

Fortu

ベジタ a dit…

tu n'as pas a t'excuser , au contraire on en apprends plus .
il est vrai que des infusions plus courtes du genre 1 min donnent une couleur moins verdatre mais moins gouteuse aussi .
pour ce qui est de fuji the ultimate je comptait en faire mon prochain article : c'est un pur regal !
je prepare celui ci justement à une temperature plus basse de 68 degres .
encore une fois merci pour ta contribution .

Anonyme a dit…

@Fortu:
Puisque tu as arreté à notre grand désespoir ton blog si instructif,cela serait bien si tu nous pondais un bouquin sur les thés japonais,géographie,les différents crus,la façon de les faire,parce que moi,cela me plait bien,mais je sais pas les faire et je dois pas etre tout seul dans ce cas la.Je t'achete le premier exemplaire,dédicacé !

@Béjita
J'espère que tout va bien chez vous
De notre coté,tout est OK et Léonce pousse bien.On vous fait la bise

éric

ginkgo a dit…

je vote aussi pour le bouquin ou brochure !!!

piandu a dit…

j'en profite pour demander à fortunato si il a des conseils à donner eut égard au type de théière(en fait, au type de filtre) qu'il convient d'utiliser pour les fukamushikas car je trouve l'équation difficile:temps court d'infusion+ bouillie qui bouche le filtre...j'ai essayé avec une kyushu filtre boule en céramique mais ça se bouche avant la fin de la première infusion (je parle même pas des suivantes) et donc les temps d'infusions sont dépassés...peut être une kyushu avec large filtre métallique (décriés par pas mal de gens parcequ'ils altèreraient le goût des sencha mais c'est peut être moins sensible avec un fuka au goût plus prononcé?)...je galère avec ce thé que pourtant j'adore les rares fois où je le réussi!

Anonyme a dit…

Yo !

Un pote m'a écrit pour me demander de refaire un tour du côté de mon ami Béji pour répondre à Mr Piandu...

Le prob avec les fukamushi'(s) that's no a trouble at all, moi-même ayant un chakoshi (sorte de boule/céramique pleine de trous en céra') dans la fabuleuse kyusu (non pas kyushu=l'île du sud du Japon) de Maître Machi du style Banko Yaki que j'ai en ma possession, car les autres que je possède ont le sasame (sorte de grille bourrée de trous, assez plate), c'est qu'il faut avoir le juste dosage niveau grammes et la façon dont on penche la Kyusu et la cadence voire la vitesse liée à la façon dont on verse le thé dans la tasse peut être pertinents, il me semble que c'est plus lié à cela qu'autre chose, perso : je mets 10 grammes de Fukamushicha dans ma Kyusu qui doit faire 25 cl au max et je commence à verser délicatement bien 20 secondes avant la fin de l'infu'... Du fait de sa très évidente facilité à absorber l'eau et à infuser rapidement le Fuka' peut être un réel casse-tête... Mais bon, par la suite, faut SENTIR les choses, c'est ça qui fait que c'est bon................ UN JOUR................

Y'a pas toujours des réponses à tout, un pote ayant une des mêmes Kyusu(s) que moi avec le même thermomètre, la même balance, le même thé, la même bouilloire et la même eau préfère toujours boire son thé chez-moi, allez savoir pourquoi ?

Y'a un vin que j'adore ne boire que chez un de mes meilleurs amis, chez-moi c'est de la daube...

Le café j'en bois jamais, mais vraiment jamais, malgré le fait que je sois rital : et pourtant y'a qu'en Italie que j'aime m'en rincer le gosier une fois l'an, allez savoir pourquoi ?!

Y'a un moment où faut sentir les choses et avoir du FEELING, je pense...

Pour finir, y'a des jours où mon thé est vraiment pas terrible, ben sans savoir c'est souvent c'est la suite d'un truc qui tournait pas rond, ce genre de choses est lié à nous, inévitablement...

PS : Un livre à paraître, oui, mais pour 2010, seule info pour l'instant

Fortu