mercredi 10 décembre 2008

C'est l'attachement qui nous tient attaché .

[...]Sidartha comprenait parfaitement que dans le monde relatif on peut se préparer une tasse de thé Oolong et la boire .Il n'aurait pas dit : " Il n'y a pas de thé " ou " le thé est vacuité ".S'il avait dû se prononcer , il aurait simplement dit que le thé n'est pas tel qu'il nous paraît .Le thé , pour garder cet exemple , se compose de feuilles recroquevillées sur lesquelles on verse de l'eau bouillante .Cependant , certains fanatiques de thé se laissent emporter par les feuilles et l'idée de composer des mélanges spéciaux: ils créent des noms exotiques comme Dragon de Fer , et vendent ensuite quelques grammes à un prix prohibitif .Pour ces gens là , le thé n'est pas simplement des feuilles dans de l'eau bouillante .[...]

extrait tiré de " n'est pas bouddhiste qui veut " de dzongsar jamyang khyentse .

tout ca pour dire que ce n'est pas le thé qui nous ligote mais l'attachement que l'on a pour lui .

4 commentaires:

LIO a dit…

Quel joli passage!! Merci.
Si tu as tiré ça d'un bouquin, pourrais-tu donner la réf.

Merci d'avance!

L.

ベジタ a dit…

ravi que ce passage te plaise .
la reference du passage est citée mis à part l'editeur : Nil Editions .

sur gogle tu devrai pouvoir trouver le livre facilement .

ce livre est vraiment sympa il ne fait pas dans les clichés .

LIO a dit…

AÏE, JE VIENS DE ME RENDRE COMPTE QUE TU N'ETAIS PAS DANS MES FAVORIS.... UNE ERREUR QUE JE VIENS DE CORRIGER.

;-)

L.

P.S. MERCI POUR L INFO.

ベジタ a dit…

au final cela a-t il réelement de l'importance ?
;-)
merci quand même