samedi 22 mars 2008

calme toi Ô jeunesse impétueuse

dans la famille des thés qui vieillissent bien tout le monde connaît les pu'er , mais ils ne sont pas les seuls . les oolong torréfiés s'assagissent et se bonifient aussi avec le temps .
j'ai regouté hier un dong ding fortement torréfie de 2006 qui avait gagné en douceur et perdu son coté agressif qui vous laissait la langue râpeuse .les notes de caramel sont toujours présentent mais viennent s'ajouter des notes de fruits bien murs ou plutôt de fruits secs comme un abricot séché traditionnellement au soleil de turquie .
les arômes de cacaos se sont fondus en notes plus douces vanillées ... un régal pour les papilles.
la liqueur , plus douce , moins "vive" passe mieux en bouche , sa glisse tout seul dans l'oesophage .

j'ai hâte de le regouter dans plusieurs années ( j'en ai stocké en jarre fermé hermétiquement ) voir comme il a encore évolué .par contre je me demande ce que donnera le dong ding " pétrole" car pour être franc il m'a laissé dubitatif ... affaire à suivre

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Mmmm. Vieillir le ooloong quel bonheur.

Je suis tout a fait d`accords avec toi pour le dongding torrefie c`est un super the a faire viellir.
Le petrole doit etre rince d`apres moi, la torrefaction est encore too much. mais je pense que c`est un exellent the d`ici quelques annees. Je l`aime deja en zhong et en grande theiere. Mais je comprends que les avis serons partages.

Michel

ベジタ a dit…

merci michel , je commencais à me sentir seul sur ce blog :-D . Je regoutera le dong ding " petrole " car je ne peux rester sur cette mauvaise impresions , je dois modifier les parametres.